Il commence à faire nuit

Katrina, sept ans, entreprend un long voyage pour rendre visite à sa mère, une ancienne activiste politique aujourd’hui emprisonnée. Katrina n’a le droit de la voir que neuf jours par an.

Anatoly Gorlov, père de sept enfants, doit s’occuper de sa famille nombreuse tout en s’efforçant de sauver sa femme, une mère au foyer accusée de trahison après avoir téléphoné à l’ambassade d’Ukraine en pleine confrontation entre les deux pays.

Ikhsan, cinq ans, se rend au tribunal pour y voir son père, un activiste qui s’est insurgé contre les réécritures de l’histoire orchestrées par le pouvoir dans la Tchétchénie d’après-guerre. Il a été condamné à trois ans et huit mois de prison sur la base de fausses accusations de trafic de drogue.

Vassilia, quatre ans, et Anton, huit ans, sont sur le point de se rendre compte à travers la lecture de ses lettres que leur père Gennady va rester longtemps en prison pour avoir envoyé son CV à l’étranger.

Oskar Krause, 82 ans, surnommé Karik, a passé des années à préserver la mémoire de son père et de sa mère, tous deux envoyés dans les camps soviétiques dans les années 1940

Avec le soutien du fond Robert Bosch Stiftung et de la fondation Freedom

Meilleur Premier Film – DocuTIFF Tirana 2017 (Albanie)
Compétition Officielle – IDFA 2016
Sélection Artdocufest Festival 2016 (Russie)
Sélection Tempo Film Festival 2017 (Suède)
Sélection Iran International Documentary Film Festival « Cinéma Verité » 2017

Voir le film sur Amazon Prime

un film deOlga KravetsproductionLes Films du Sillagecoproductionavec LCP - Assemblée Nationaleannée2016durée50'